Position de la société algérienne de pneumo-phtisiologie SAPP/covid-19 sur la prise en charge des asthmatiques et des maladies respiratoires chroniques pendant l’épidémie de covid-19.

 

 

Les patients atteints de maladies respiratoires chroniques telles que l’asthme, la BPCO et l’insuffisance respiratoire chronique et qui reçoivent un traitement par corticoïde inhalé ou oral, ne doivent pas l’interrompre sans l’avis de leur médecin traitant, au risque d’exacerber leur maladie.
Les médicaments de l’asthme doivent être poursuivis à dose efficace pour que l’asthme, quelle que soit sa sévérité, soit contrôlé durant cette période épidémique à COVID-19. Les corticoïdes inhalés n’exposent pas à un risque d’infection virale respiratoire plus sévère en général et d’infection par le SARS-CoV-2 sur les données disponibles, de même, la corticothérapie orale au long cours doit être maintenue à la dose minimale efficace pour contrôler l’asthme et doit être poursuivie si elle est nécessaire pour conserver un bon contrôle de l’asthme.

 

Retour